L’abbaye de Moissac

À la rencontre de la rivière du Tarn et des premiers coteaux du Quercy, la légende attribue à Clovis la fondation d’un monastère à Moissac …

Le rattachement de l’abbaye de Moissac à l’ordre de Cluny en fait une abbaye de prestige. Elle connaît son âge d’or aux XI et XIIè siècles. De cette prolifique période datent le cloître, l’église abbatiale avec son portail, le tympan et ses sculptures romanes.

Le tumultueux Moyen Âge et les tourments des siècles suivants n’ont pas épargné l’Abbaye, qui a su s’adapter pour sa pérennité. Au XVIIè siècle, la sécularisation dissout la communauté : les moines bénédictins sont remplacés par des chanoines augustins.

La Révolution Française met un terme définitif à près de 1000 ans de communauté religieuse à Moissac. Les possessions de l’abbaye sont vendues à des particuliers en biens nationaux. Les bâtiments de l’enclos connaissent des remaniements ou de nouvelles affectations, quand ils ne sont pas détruits.

L’abbaye est classée Monument historique en 1847, mais il est déjà trop tard. La construction de la ligne de chemin de fer Bordeaux-Sète a fait une saignée dans l’enclos sacré, détruisant à jamais le réfectoire. La voie ferrée sépare le quartier sud, de la partie nord de l’abbaye. De l’ensemble abbatial restent aujourd’hui à découvrir le cloître et ses chapelles attenantes, l’église abbatiale et son tympan, et le logis abbatial.

Pour en savoir plus, cliquez-ici